Réhabilitation d’un dépôt de résidus acides (FFM La Longueville)

Traitement de résidus arséniés (site PEM)

Centre de téléchargement


Pour lire ce format de fichier, il faut un programme (ou un plug-in) que l'on peut obtenir gratuitement à cette adresse : http://www.adobe.fr/acrobat

Références dépollution

Réhabilitation de décharges - exemples de FFM et de PEM

  • Traitement “in situ” de sols et de lagunes pollués : exemple de la réhabilitation d’un dépôt de 28 700 m3 de résidus de décapage acides par stabilisation in situ sur le site FFM de La Longueville.

    Les travaux ont été réalisés de la façon suivante :

      1. Extraction et traitement des eaux acides (par addition de réactifs spécifiques) dans le but de les neutraliser et de les rendre pelletables,
      2. Criblage et traitement des résidus sous forme boueuse ou cristallisée (selon les formulations de stabilisation établies par INERTEC),
      3. Remise en place dans la lagune par couches successives compactées.

    Le réaménagement du site a pour finir été complété par apport de matériau naturel en surface.
  • Traitement sur site et stockage sur site : exemple de 100 000 t de résidus arséniés sur un dépôt interne de Pechiney ElectroMétallurgie.

    Plusieurs problématiques simultanées :
    accès au site, stabilité mécanique, stabilité chimique (augmentation de la solubilité de l’arsenic liée à la présence de boues sodiques fortement basiques), risque lors des interventions (entreposage defûts de NaK dangereux à manipuler ayant des positions exactes inconnues).

    Réalisation des travaux :

      1. Excavation des résidus par bandes verticales successives, du haut vers le bas, en remontant de l’aval vers l’amont de la décharge,
      2. Stabilisation dans une unité installée sur le site,
      3. Remise en place selon une géométrie garantissant la stabilité du site, la solidification s’effectuant in situ (initiée en aval du site, puis poursuivie au fur et à mesure du déblai).
    Bilan :
    L’ensemble des opérations a été effectué sur deux postes, à une cadence moyenne de l’ordre de 400 tonnes de résidus par jour. La réhabilitation du site, depuis les travaux d’aménagement initiaux, a été effectuée en un peu plus de trois ans, la moitié ayant été consacrée aux études préliminaires et à l’installation des moyens et matériels nécessaires au déroulement des travaux.

Ces travaux de réhabilitation ont permis de restituer des sites physiquement et chimiquement stables, intégrés dans leur environnement, sans impact pour le milieu environnant.

Pour en savoir plus, laissez nous un message

Entreprise

Présentation

Activités

Nos clients

Bienvenue

Contacts

Expertise déchets

Recherche & Développement

Analyse - Caractérisation des déchets

Moyens techniques - du laboratoire au pilote

Stabilisation solidification

Procédés de stabilisation et solidification

Réglementation

Stockage des déchets dangereux

Unités de stabilisation et solidification

Traitement des déchets

Sédiments, boues, vases

Résidus pétroliers

Boues de la sidérurgie

Exemple de valorisation pour la filière agricole

Références dépollution

Réhabilitation d'une friche industrielle - exemple de METALEUROP

Traitement de lagunes hydrocarburées - exemples de Brest et du Havre

Réhabilitation de décharges - exemples de FFM et de PEM

Notre offre

Nos prestations

Travaux

Ingénierie

Optimisation

Valorisation